A Calais, des mesures prises par les cafés et discothèques contre des drogues dans les verres

Ces dernières semaines, les Calaisiens qui sortent à Calais Nord se sont inquiétés d’une potentielle recrudescence de GHB dans les bars.

25 cafetiers et acteurs des soirées calaisiennes se sont réunis autour d’un formateur anti-drogues de la gendarmerie de Saint-Omer. À l’issue de cette réunion, il s’avère que les symptomes présumés des potentielles victimes ne correspondent pas au GHB, même si le major Dondy n’exclut pas que d’autres substances aient pu être dissimulées dans les verres.

L’UMIH (union des métiers de l’industrie hôtelière) du Calaisis demande à ce que les personnes qui présentent ces symptômes viennent en parler, à eux ou à la police. En parallèle, les patrons de bars et de boîtes de nuit vont mettre en place une série de mesure préventives, dont des packagings anti-drogues, avec une sensibilisation et des couvercles souples à mettre sur son verre. Une charte de qualité de la vie nocturne va par ailleurs être signée par les patrons de cafés qui le veulent bien.

Categories Actualités
Related Videos

No Comments